Vidéo du meeting « Non au logement cher » Salle Jean Dame

NON AU LOGEMENT CHER : PLATEFORME LOGEMENT DES MOUVEMENTS SOCIAUX : AC, ACDL, AFVS, AITEC, CAL, CAHL94, CNL, CGL, CSF, CGT, CNAFAL, COPAF, DAL, Advocacy, Bagagérue, CGL , Fondation Copernic, FSU, HALEM, Jeudi Noir, MRAP, Sud Santé Sociaux, USP, Union Syndicale Solidaires, Syndicat de la Magistrature, Syndicat des Avocats de France

Plate forme logement des mouvements sociaux – http://contrelelogementcher.org/

Intervenants du 18/09/12, Salle Jean Dame, Paris 2e :

Mouvements de mal logés et de locataires :
Jean-Baptiste Eyrault (porte-parole de Droit au Logement)
Elodie Fumet (secrétaire confédérale de la Confédération Syndicale des Familles)
Serge Incerti-Formentini (président de la Confédération Nationale des Locataires)
Christophe (Jeudi Noir)
Sinistrés du 39 Gabriel Péri — Saint Denis
Benoît Filippi (Président ACDL et représentant RéSEL : Réseau Stop aux Expulsions)

Syndicats, solidarité :
Patrice Langier (Confédération Nationale CGT)
Thierry Lescant (Union Syndicale Solidaires)
Willy Pelletier (Coordinateur général de la Fondation Copernic)
Maryline Caouette (FSU)

Partis politiques :
Olivier Besancenot (NPA)
Martine Billard ( co-présidente du Parti de Gauche)
Emmanuelle Cosse (Europe Ecologie-Les Verts, vice-présidente de la Région Ile-de-France, Chargée du Logement)
Stéphane Peu (PCF)
Et un grand Merci à Jacques Boutault, Maire du 2e arrdt, EELV, pour son accueil et son indéfectible soutien.
LIRE LE TRACT D’APPEL : http://t.co/M4FJLVI3

Salle Municipale Jean Dame, le 18/08/2012 de 19h à 22h.
Un grand merci au Maire EELV du 75002, PARIS, Jacques Boutault, pour son accueil chaleureux et son soutien indéfectible.

Mobiliser 100 000 logements vacants tout de suite, pour les sans logis et les DALOs :
C’est possible et on n’a plus le droit d’attendre !
La crise s’aggrave, le droit à l’hébergement et le droit au logement opposable sont bafoués, le nombre de personnes à la rue augmente.
La situation s’est encore dégradée depuis les élections. Ainsi, près de 3000 places d’hébergement ont été fermées fin juin malgré les promesses, faute de financement. Plusieurs centres d’hébergement ont fermé fin août.
Le nombre de prioritaires DALO non relogés en Île-de-France et dans les agglomérations tendues progresse. Les expulsions locatives se sont poursuivies, et les destructions de bidonvilles, sans relogement des habitants se
sont accélérées.
Le drame est dans la rue : un sans abris décède en moyenne à l’âge de 48 ans, alors que l’espérance de vie est de 80 ans. Depuis le début de l’année, plus de 300 personnes sans abri sont décédées. Ce n’est pas tolérable.
Mettre et laisser un être humain dans la rue c’est le condamner à une mort lente, après plusieurs années de souffrance sociale, morale et physique. En 1981, était abolie la peine de mort, en 2012 nous devons interdire cette lourde peine, infligée par la précarité et les politiques du logement cher.
Le Gouvernement a présenté une loi pour réaliser plus de logements sociaux. C’est bien, mais cela n’apporte pas de solution aux sans logis, aux prioritaires DALO, aux galériens du logement, qui ont besoin d’une solution en urgence, et attendent que le gouvernement fasse respecter la loi.
C’est pourquoi avec la « plate forme logement » et le « collectif 115 juridique », afin que cesse cette violence sociale qui ébranle les principes moraux et éthiques structurant notre pays, nous demandons : suite : voir le site de la plateforme.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s